La pluie et le beau temps

par Suzanne Lortie le 6 août 2012
{lang: 'fr'}

Retour de vacances très heureux.

Il y a de ces perles qui rendent le retour en ville plus simple. Ce magnifique billet mis en ligne sur Rue89, Camus, Céline, Perec, Prévert: quand la télé prenait le temps d’écouter, en est une.

Un vibrant hommage à une émission de télévision française, iconique de la télé des années 50 et 60, Lectures pour tous.

L’émission transpire de l’audacieuse ambition de l’éducation par le cathodique. Les vies minuscules filmées par le petit écran, les récits plutôt, que les écrivains, les poètes, les anthropologues, les politiques, les peintres en font, touchent au sublime. Illuminatifs pour certains, excitants de processus littéraires pour d’autres, les entretiens menés par deux des journalistes de « 5 colonnes à la une » restent des témoignages uniques de la littérature.

Je vous laisse explorer le billet, avec ses capsules sur Claude Levy-Strauss et Henry Miller entre autres, mais aussi le site de l’Institut national de l’audiovisuel, Ina.fr.

Deux clips donc pour marquer le retour en ville. Le premier avec Jacques Prévert, en août 1955, qui fait une lecture de La pluie et le beau temps.

Le second, une courte entrevue avec Pier Paolo Pasolini, qui venait présenter son film Oedipe roi à la Mostra de Venise en 1967. C’est le clip du jour sur le site de l’Ina, marquant la date de la première Mostra, le 6 août 1932.

Cette fin d’été sera magnifique.

Ajouter un commentaire

PS: XHTML est autorisé. Votre adresse mail ne sera jamais publié.

S’abonner aux commentaires par le flux RSS