Chronolocalisation: essais et projets

par Suzanne Lortie le 26 novembre 2011
{lang: 'fr'}

Près d’un mois déjà depuis l’édition 2011 du Webin.  Un évènement concis, précis, admirablement bien construit par les organisateurs et dont la ligne éditoriale et l’animation ont fait mouche.

Un mois pendant lequel quelques présentations sont sorties du cadre pour faire leur tour sur les blogues, médias sociaux et traditionnels. La présentation de Véronique Marino sur les liens entre l’autisme et la compréhension du transmédia ainsi que le clip extrêmement efficace de Catherine Roy sur l’accessibilité du web ont fait leur chemin hors du lit de la conférence et ont tout particulièrement convaincu les participants qu’un tel événement est maintenant à refaire. Web-In est organisé par Alliance numérique, le réseau d’affaires de l’industrie des nouveaux médias et des contenus numériques interactifs du Québec, dans le cadre de MTL DGTL. Les vidéos des présentations sont disponibles ici.

Deux autres miniconférences avaient d’emblée retenu mon attention, celles de Luc Gauvreau, chargé de projets, édition de contenus numériques et celle de Hugues Sweeney, producteur exécutif, productions interactives à l’Office national du film du Canada. Toutes deux avaient en commun d’aborder la création de sens fondée sur la matière brute que peut être le data chronolocalisé. Luc Gauvreau proposait son Montréalscope, et Hugues Sweeney ses projets coups de coeur.

Temps et territoires sont dans l’air du temps.

Depuis la mise en ligne du superbe St-Tite, on attendait celle du second volet des essais photographiques interactifs coproduits par l’équipe de Hugues Sweeney à l’ONF et le journal Le Devoir. Il s’agit de Territoires, mis en images par Tristan Fortin Le Breton .

Il est magnifique.

 

Pour poursuivre la réflexion concernant la représentation graphique du temps, voici quelques notes de Luc Gauvreau, laissées en commentaire sur un de mes billets précédents et auxquelles je vous invite à réagir:

Les applications liées aux données géographiques, au géo-positionnement et à la géo-localisation sont partout. Mais situer et retrouver des informations chrono-localisées est très difficile. Essayer de retrouver les informations de la semaine dernière dans le site de Radio-Canada! La représentation chronologique des données et des informations va devenir un des défis de toutes les applications web.
À ce sujet, j’ai lu cet été un livre fabuleux: un des plus beaux et des plus intéressants que j’ai lu depuis des années! Il s’agit de Cartographies of Time. History of the Timeline, de Daniel Rosenberg et Anthony Grafton.
Abondamment illustré de documents spectaculaires, ce livre savant se lit comme un roman.
Les auteurs racontent comment la ligne de temps (timeline) est devenue si courante aujourd’hui qu’on est devenu presque incapable d’imaginer une autre manière de représenter une chronologie. Et pourtant!
Pour une bonne présentation et quelques-unes des nombreuses illustrations de ce livre, consultez ce compte rendu sur bibliodyssey.blogspot.com.

Ajouter un commentaire

PS: XHTML est autorisé. Votre adresse mail ne sera jamais publié.

S’abonner aux commentaires par le flux RSS