Le Point G est dans le macaron

par Suzanne Lortie le 22 novembre 2009
{lang: 'fr'}
Pour un bref moment le soir du jeudi 20 novembre, Guy Kawasaki n’était pas le sujet de l’heure surTwitter à Montréal. Ça parlait macarons, ou plutôt de Clémence Bouloque, l’inventeur (e ?) des macarons. Très heureuse initiative de la pâtisserie/boutique Point G experte es macarons, championne en utilisation des réseaux sociaux, qui a depuis quelques jours un concours quotidien de devinettes sur Twitter. Un concours méga traditionnel, des moyens branchés sur la communauté des influenceurs.
les macarons de la boutiqui Point G à Montréal

les macarons de la boutique Point G à Montréal

J’admets ma faiblesse pour la chose extraordinaire qu’est LE macaron de la boutique Point G. Digne d’un topo à Mixeur sur TV5. Et je salue bien bas l’humour, la délicatesse et le sens de l’à propos de la boutique. Avec un blogue superbe, des photos alléchantes, des saveurs synonymes de bonheur, les gens de Point G ont mis au point une stratégie impeccable pour une PME. Ils ont mis à profit tous les outils de la commercialisation moderne.

Le 21, c’était au Salon du livre que ça se passait. Quand j’ai lu sur Twitter la très respectable Chez Jules écrire qu’elle partait au Salon du Livre de Montréal pour une séance de signature avec « son stylo, sa craque, et ses macarons », j’ai pensé que ça sentait bon le délire sucré. Mais je n’ai toujours pas gagné, mon tour viendra.

Image-8

Ajouter un commentaire

PS: XHTML est autorisé. Votre adresse mail ne sera jamais publié.

S’abonner aux commentaires par le flux RSS