Jouer pour toujours

par Suzanne Lortie le 21 novembre 2009
{lang: 'fr'}

Maman, est-ce que je vais jouer au ballon-chasseur même quand je vais être grand? Eh oui mon fils. Et j’irai t’encourager quand tu seras un membre en règle des Pierre Lambert, des Scientologues, des Cicatrices. La Ligue de ballon-chasseur du Québec est pour toi. Et qui sait, peut-être que les grands champions, les mythiques Garnottes ou les Siphonneux, t’auront signé un contrat béton. Et quand tu entreras sur le terrain de l’école Le Plateau, je crierai : « Éliminez-vous les uns les autres ».

J’avais un fils inquiet de se faire traiter de bébé-lala et qui ne voulait pas entendre la cloche à la fin de la récréation. J’ai maintenant un grand garçon qui s’entraîne, et qui m’amène avec lui loin de la nostalgie surrannée des petits jeux de l’enfance. Il m’a secrètement redonné la permission de jouer et d’aller à la recherche de souvenirs de cour d’école sérieusement remis au présent.

Le temps n’a peut-être pas tant changé les choses… La revue française Vacarme nous a fait part il y a quelques années d’une heureuse initiative : des artistes ont décidé de réécrire le mode d’emploi de ces jeux oubliés des adultes pour brasser la cage de quelques grosses compagnies. Ils nous proposent de jouer à la chaise musicale chez Starbuck’s; au McDobingo en notant les commandes des clients sur une carte énumérant spéciaux et trios; à la cachette dans les cabines d’essayage de Gap; à bulldog chez Nike pour confondre les agents de sécurité. Est-ce que l’avenir des jeux de l’enfance passe par la désobéissance civile et le dérangement ? Les Flash Mobs ? ImprovEverywhere ? Un Lip Dub ?

Le parcours de roche-papier-ciseau est révélateur : il est maintenant un système «d’aide à la décision». Le jeu a sa fédération internationale et ses championnats. Rejouer notre enfance est probablement une bonne idée.

Et pour les pères?  Ils iront jouer au pond hockey, du hockey en patins sur des lacs glacés, à Granby, Lac-Beauport ou Magog. Et s’ils sont bons, les championnats du monde, dont un des slogans est «soyez le champion du monde de vos rêves d’enfant», sont organisés. Mais les noms d’équipe sont tellement moins jolis qu’au ballon-chasseur.

Un commentaire

Trackbacks & Pingbacks

  1. La tague | Les beaux projets

Ajouter un commentaire

PS: XHTML est autorisé. Votre adresse mail ne sera jamais publié.

S’abonner aux commentaires par le flux RSS